Romans

Romans.

La Glissade

Des crises de la quarantaine, normalement, on n’en fait qu’une. Certains se tapent la petite stagiaire, d’autres achètent une voiture de sport, changent de job ou se mettent à la peinture et, bon an mal an, tout rentre dans l’ordre...

Presque Vrai

Une auto-fiction sarcastique, oscillant entre humour, auto-dérision, et la brutalité incontrôlable des sentiments.

Gunnersbury Park, Flat 13

1888. Dans les brumes de l’Ouest Londonien, un cabriolet s’arrête dans un hennissement furieux. Une silhouette sombre en descend, lourde sacoche à la main. L’homme s’approche, hésitant, d’un portail ravagé par les ans. S’il revient aujourd’hui, c’est pour comprendre. Pour comprendre ce qui s’est passé, six ans plus tôt, quand le hasard lui a fait franchir les grilles de Gunnersbury Park.

Se souvenir d’oublier

Je me souviens, maintenant. De tout, ou presque. C’est encore un peu… fragmenté, c’est tout. Des images en surimpression, d’autre sous-exposées, mais elle sont là. Je me rappelle de l’odeur qui m’a pris à la gorge avant que j’ouvre les yeux, dans cette chambre d’hôpital. Avant de me souvenir que je ne me souvenais de rien.